Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash








 
 
Département de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche : PASSATIONS DE SERVICE EN CASCADE

Les passations de service ont eu lieu vendredi entre le nouveau ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Moussa Léo Sidibé, et le ministre sortant de l’Elevage et de la Pêche, Bokary Treta et l’ancien ministre délégué chargé du développement intégré de l’Office du Niger, Abou Sow.

Toutes les cérémonies se sont déroulées dans une ambiance cordiale, empreinte d’émotion et d’inquiétudes exprimées par le personnel des départements qui disparaissent du fait du regroupement. C’était en présence du contrôleur des services publics, Amadou Dramane Coulibaly qui a supervisé toutes les opérations.

La première personne à passer le témoin (entretien et transmission de documents) au nouveau ministre a été le secrétaire général de l’ancien ministère de l’Agriculture Cheick Sidiya Diaby. Moussa Léo Sidibé a ensuite rencontré dans la salle de conférence du département le personnel d’appui, les directeurs nationaux, les directeurs et chefs de projets et programmes rattachés au département.

En terrain connu, le ministre Moussa Léo Sidibé s’est dit heureux de prendre les rênes d’un département dans lequel il a travaillé jusqu’en décembre dernier comme secrétaire général. Il a assuré le personnel et les cadres présents à la cérémonie de sa volonté de poursuivre et de parachever l’œuvre entamée. Le doyen, Zana Sanogo, chef du Projet d’appui aux filières cotonnières africaines, a, au nom de tout le personnel, présenté les félicitations et les souhaits de réussite au nouveau ministre.

L’émotion était perceptible lors du passage de témoin entre les ministres sortants Abou Sow et Bokary Treta. Après le rituel des signatures et d’échanges de documents de passation, il y a eu des rencontres avec les personnels des départements absorbés.

Abou Sow a cité un philosophe grec – « Celui qui a accepte son destin sera guidé, celui qui ne l’accepte pas sera traîné » puis un sage de Djenné « Tout passe pour celui qui sait accepter son sort » avant de féliciter et souhaiter beaucoup de chance au ministre entrant.

Au personnel qui a exprimé ses inquiétudes sur le sort qui lui sera réservé dans le nouveau département, Moussa Léo Sidibé a donné des assurances « j’ai besoin de la compétence et de l’expérience de tout un chacun pour promouvoir les différents secteurs ».

Auparavant, Bokary Treta s’était réjoui de remettre le département de l’Elevage et de la Pêche entre les mains expertes d’un «homme du sérail d’une très grande valeur, pétri d’expériences ». «J’ai eu beaucoup de joie et de plaisir à travailler avec vous », a-t-il dit au personnel réuni pour la circonstance avant de se faire le porte-parole des inquiétudes de ces cadres et agents pour leur avenir.
 
« Je compte sur vous tous et j’ai besoin de capter votre enthousiasme. Considérons le regroupement comme un atout et non comme une peur du lendemain », a répondu Moussa Léo Sidibé. « Aucun élan ne sera brisé », a-t-il assuré pour apaiser les uns et les autres.

Vendredi après-midi, une grande rencontre a regroupé le nouveau ministre Moussa Léo Sidibé et les cadres des anciens départements notamment les secrétaires généraux, les conseillers techniques, les chargés de mission, les directeurs nationaux, les chefs de projets et programmes.

Par l’ESSOR

 

 
 
République du Mali
Un Peuple - Un But - Une Foi
Ministère de l'Elevage et de la Pêche

Crédit et Mentions Légales

 AGETIC